Un peu d'histoire

Refuge Lemercier

C'est en 1891 qu'apparait dans le paysage le premier refuge sur la voie d'accès au Pelvoux, il est nommé refige Lemercier, du nom du généreux donateur qui finance sa construction (il est le fils d'Abel Lemercier, 1er secrétaire du CAF). Ce refuge en bois est fabriqué à Paris puis transporté en morceaux pour être remonté sur la plateforme où se situe l'actuel refuge. Il comportait à cette époque une quinzaine de couchages, et comble du modernisme un poële à pétrole, evitant ainsi aux utilisateurs d'avoir à monter du bois. Le combustible était acheminé en début de saison par les guides locaux.

Il restera utiliser jusqu'en 1962, date de construction du nouveau refuge en pierre. Durant ces longues années il accueillera de nombreux alpinistes dont on retrouve les noms dans les différents livres d'or. Y sont fait mention, entre autre des visites de Mr METTRIER, au retour de la 1ère de la face Nord du Col Est suivie du couloir Mettrier ,en 1909, ou de Mr HELBRONNER venu édifié le grand cairn toujours présent devant le refuge.

Après 1962, le refuge Lemercier sera utilisé comme débarras par les différents gardiens et comme logement pour leurs aides. Le bâtiment a été restauré par une équipe de compagnons du devoir, sous la direction de Louis Chiorino, compagnon menuisier de son état et amoureux des vieux refuges du massif. Dabord en 1997 pour l'exterieur, puis en 2006 l'intérieur est entièrement reconstitué comme à l'origine afin d'y accueillir un espace musée tout en restant un hébergement.

ce refuge reste donc vivant et continue d'accueillir des montagnards, c'est désormais le plus ancien refuge de France en activité.